Guernica de Pablo Picasso
C'est article je l'ai en tête depuis avril, mais c'est si dur de parler de la mort que j'ai attendu d'être un peu plus prête psychologiquement pour en parler.

Mon cousin de 14 ans à perdu une camarade de sa classe fin mars. Elle se rendait à une soirée où elle devait retrouver les gens de sa classe dont mon cousin. Elle a été tragiquement fauchée par une voiture, le conducteur d'une vingtaine d'année avait de l'alcool dans le sang. Il a été dit qu'elle était méconnaissable tant le choc a été violent. Elle qui était si belle, je vous assure, une gamine vraiment belle. Le genre de charme au naturel. J'ai trouvé une page de soutien en son honneur sur facebook et j'ai été lire tous les témoignages durant un mois. C'était comme une addiction. J'avais besoin de partager la peine de ses amis et de sa famille. Il en ressort que c'était une fille qui avait une grande joie de vivre et qui souriait tout le temps. Je me suis bloquée l'accès à cette page car elle me faisait souffrir même si j'en étais accroc.

Un mois après, le frère -de 16 ans et 11 mois- d'une copine très proche de moi est décédé. L'âge de ma petite sœur. Gros choc. Il était avec sa mère et sa sœur à rédiger des CV dans le salon. Sa mère lui a demander d'aller les imprimer à l'étage. Plusieurs minutes passent. Aucune réponse quand sa mère l'appelle. Elle monte à l'étage et le voit pendu dans sa chambre. Sa sœur l'aura vu aussi. Ce jeune garçon rêvait d'être cascadeur. Personne ne sait si c'était volontaire ou non. Aucune lettre ou quoi n'a été retrouvée. Sa sœur pense qu'il s'entrainait a repousser ses limites puisqu'il a été retrouvé à côté de lui une montre... Mais le nœud de la corde autour de son cou, a coulissé. J'ai été aux obsèques avec ma meilleure amie et deux autres copines. C'était nos premières obsèques. Qu'est ce qu'on a pleuré et pourtant on ne connaissait pas son frère. Voir tous ces jeunes dans cette Eglise bondée, bah réellement, ça fait chaud au cœur. Pour vous resituer cette amie, je suis partie avec elle et celle qui deviendra ma meilleure amie au Québec et durant 2 mois, nous avons vécu 24h/24 et 7j/7. Elle nous parlait de son frère. Qui aurait su qu'un an après il serait mort pendu ? Personne, non personne vraiment. J'ai été profondément touchée par ce décès. Ça m'a réellement atteinte. Ses parents sont divorcés mais je peux vous assurer qu'ils marchaient main dans la main à l'Eglise, serrant leur fille près d'eux.

Et il y a trois semaines de ça, j'ai appris, que mon ancienne voisine, que je connais depuis 1999, a fait une tentative de suicide. La raison est que son mari lui a dit qu'il était tombé amoureux d'une autre femme et qu'il voulait divorcer. Elle qui était déjà dépressive, vous vous doutez bien que ça n'a rien arrangé. A eux deux ils ont une petite fille de 11 ans. La maman est resté dans un comas artificiel pendant deux semaines et se serait réveillée mercredi ou jeudi dernier. Le truc c'est que ce couple et cet enfant, je les aime. Je tiens beaucoup à eux. Quand j'allais pas bien, j'allais chez eux, on mangeait, on parlait, on pleurait. Ils sont plus jeunes de 10 ans que mes parents. Leur mentalité est différente de la leur. C'était un vrai bonheur d'aller chez eux. J'ai gardé leur fille pendant des années. Bref, cette nouvelle m'attriste et m'atteint profondément une fois encore. Je plains la pauvre petite, ah, cette pauvre petite fille, si adorable, travaillant dur dans son petit monde pour que ses parents soient fiers d'elle. Je ne sais pas qu'elle issue est la mieux pour tout le monde. Je dis ça parce que cette adorable maman, a fait plusieurs tentatives de suicide dans sa vie et ce depuis son adolescence. Elle en est à sa 4e depuis que je la connais. Et ce qui me fait peur c'est que même l'amour qu'elle porte à son enfant ne la sauve pas de cette dépression constante. Autour d'elle, on le sait tous, elle aime son mari plus fort que tout, elle vit par lui, pour lui et à travers lui. Mais je vous assure qu'elle aime sa petite fille. Mais son mari est juste celui qui l'a faite redonner l'espoir de vivre. J'aimerai tellement lui dire à quel point je l'aime. Mais je ne peux pas. Elle est en France et moi en Irlande et son mari ne veut pas qu'on aille la voir pour ne pas la troubler. Vous savez, je ne blâme pas son mari, l'amour ça vous tombe dessus comme ça. Chaque histoire est différente.

Si je vous écris ça, ce n'est certainement pas pour casser votre moral mais juste pour me délester d'un poids car c'est vraiment lourd à porter vous savez.
Mourir par "accident" à 14 ans ou à 17 ans c'est juste trop injuste. Ils avaient leur vie devant eux... Quant à mettre fin à ses jours... C'est si douloureux pour l'entourage... J'ai fait une tentative de suicide, une vraie. Ce qui m'a sauvé c'est frenchy, son amour envers moi et mon amour envers lui. Je ne souhaite à personne de vivre ça. Ma conclusion devient brouillon mais je suis submergée par l'émotion alors vous m'excuserez mais je ne ferai pas de littérature.
Je ne sais pas comment reparler à ma copine qui a perdu son frère car je ne lui ai pas reparlé depuis ce moment là, soit depuis le mois de mai.
Je vis assez mal de savoir que mon ancienne voisine est entre la vie et la mort. J'ai peur pour la stabilité -déjà faible- de son enfant.

Alors voilà, je profite de ma vie depuis le mois d'avril. Quand je dis ça, je veux dire que je dis plus qu'avant que je tiens aux personnes que j'aime. Je ne me mets pas une pression monstre à économiser mes sous car une fois mort, les sous restent mais nous on part. Et j'essaie de faire de chaque jour, un jour meilleur, et ce, malgré un temps des plus décevants.

Je dirais que je n'ai pas peur de mourir mais ce dont j'ai peur c'est de rendre mes proches tristes et notamment frenchy. J'ai tellement peur de le perdre du jour au lendemain.Tous les deux, on a conscience de ça, qu'il peut nous arriver quelque chose à n'importe quel moment. Alors quand on se dit "au revoir", on est toujours très tendre, comme si c'était la dernière fois, de façon à ne pas regretter nos éventuelles dernières paroles. Je ne sais pas si ça à l'air ridicule ou paranoïaque, mais peu importe, on s'aime et on se le dit.

CARPE DIEM
Tag(s) : #etats d'ame, #reactions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :