Voilà j'en ai ras le bol. Je vais tout lâcher comme ça peut-être que je me sentirai mieux. Âmes sensibles, veuillez ne pas lire, je ne compte pas faire dans la dentelle. Merde.

J'en ai ras le bol de cette petite peste qui se croit absolument tout permis. Plus d'une fois par jour je me vois lui balancer un aller-retour de gifles. Ah oui, ça fouette le sang, et remet les idées en place. Quand je suis trop énervée je lui crie dessus en français : "Espèce de conne va, tu me casses les couilles, ferme ta gueule". Je crois que vous ne vous imaginez même pas comment elle peut me pousser à bout. Et puis son regard sombre, qui reflète la Haine, ah qu'est ce que je le déteste.

J'ai mal au ventre depuis deux jours, une douleur horrible, mais qu'est ce que c'est ? Ah bah oui, putain de mère nature de mes deux. Pourquoi ce sont les filles qui se tapent ça ???? Quand je dis "j'ai mal", j'entends, c'est comme si, dans mon utérus, quelqu'un enfonçait ses ongles et tirait tout vers le bas. Ouais, j'ai ça à chaque fois que j'ai mes règles. Et certaines fois, je ne peux même pas retirer mon tampon tellement ça me fait mal ni même faire la grosse commission tant j'ai une impression de déchirure dans mon utérus. Classe hein.

J'ai l'impression que tout s'acharne. Ce putain de temps de merde n'aide pas. Putain mais on est en été les gars, faudrait peut-être se mettre à se réveiller non ?! Ras le bol de ce brouillard, de ces 13 degrés quotidien, de ce ciel gris, de cette tempête de vent à faire trembler ma fenêtre (pourtant très solide), de cette pluie, de porter des bottes en caoutchouc tous les jours. De ces pleurs aussi qui ne veulent rien dire. Putain mais j'en ai marre de tout ça !

Ras le bol d'en avoir ras le bol.

Ras le bol de sentir que le temps ne passe pas vite. Que quand je me regarde ce par quoi je suis passée pour grandir, je suis contente mais quand je me projette je me dis que merde quoi, je suis encore loin de devenir la femme dont j'ai toujours aspiré. Qu'en fait mes rêves ne se réaliseront pas. Que je force les choses. Que j'abandonne, je laisse tomber. Advienne que pourra. Que finalement, c'est pas à sens unique. Que ça fait chier mais que c'est comme ça. Que je suis crevée d'être crevée. Crevée et triste. Triste d'être crevée. Que je voudrais dormir et me réveiller NATURELLEMENT en me disant que j'ai rêvé ma vie. Que j'aimerai pouvoir tout planifier, accélérer le temps et revenir en arrière aussi. J'aimerai que tout soit plus simple.

Et pourtant c'est plus simple qu'avant.

Bah ouais, avant je me disais : "Un jour, j'aurai un copain, il m'aimera, je serai tout pour lui. Un jour, je saurai conduire, je pourrai me déplacer librement. Un jour, tu pourras respirer car tu quitteras tes parents. Un jour, tu seras indépendante. Un jour, tu auras des gros seins. Un jour, tu auras une amie, une vraie, sur qui compter. Un jour, tu seras grande.". Et bien ce jour est arrivé sans que je m'en aperçoive. Alors je devrais arrêter de me plaindre et sourire à la vie, être contente et pleinement heureuse. Je vois la vie en noir même si on ne le dirait pas. Je pense toujours au pire. J'ai toujours pas cette putain de confiance en soi de merde. Il parait que ça t'aide dans la vie si tu l'as. Je pleure toujours pour rien. Dans l'fond, je suis comme les ptits, je pleure tout le temps et sans réelle raison. J'aime me donner une raison mais faut se rendre à l'évidence : je suis ridicule à ne pas savoir contenir mes larmes. J'ai pleuré l'an dernier en remerciant ma prof d'espagnol pour m'avoir appris autant, et que j'étais triste de ne plus jamais la revoir. Je pleure en regardant des émissions télé où les gens pleurent de joie. Je pleure en regardant des films car je m'attache aux personnages, du coup, une fois le film terminé, je me prends pour un des personnages et je déprime. Je pleure en lisant des livres. Je pleure quand je dis des choses qui me tiennent à cœur. Je me surprends même à pleurer comme dans les films : étalée sur mon lit, en travers, "à me dire que la vie n'était qu'une putain" (chanson que j'adore, et que j'écoute en pleurant actuellement...).



Je me sens délaissée, laissée de côté, un côté sale et moche, un peu comme moi en fait. Je me sens moche et sale de l'intérieur. Mon souhait : un Reset.
Tag(s) : #aupairing, #etats d'ame, #you piss me off

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :