Quand ça va mal, j'essaie de relever la tête par moi-même. J'essaie de trouver des solutions par moi-même afin de m'en sortir.

Alors je me dis que je peux être fière de moi. Enfin par pour tout, mais au moins pour avoir eu le culot de partir à l'aventure en Irlande. En fait, je n'avais pas réalisé ce que je faisais. Quand j'ai commencé à chercher une famille, j'en ai trouvé une, puis deux puis trois puis... Pas loin de dix, en seulement 3 jours. Et en l'espace d'un mois, je me suis envolée pour l'Irlande. J'ai débarqué dans ce pays, sans connaître qui que ce soit sur place. Également, sans m'être documentée par l'Irlande et Dublin.

Je suis partie, sans me retourner. Sans comprendre dans quoi je m'embarquais.

Et puis après un mois sur place, je me suis demandée ce que je foutais là. Comment j'étais parvenue à changer de vie du jour au lendemain. C'était comme un rêve éveillé.

Et aujourd'hui, à tout pile 641 jours que je suis ici, je suis fière de mon parcours.
J'ai réussi à tenir bon dans ce pays, à rencontrer des vies différentes des miennes, à m'ouvrir à d'autres cultures et aussi, et surtout, à progresser en anglais. Le niveau d'anglais que j'ai atteint est un niveau auquel je ne pensais être : 170/200. Aujourd'hui, c'est ce dont je suis le plus fière. C'est ma réussite à moi, je l'ai construite par moi-même. Personne ne m'enlèvera. A presque 22 ans, j'ai un niveau professionnel.

Photo prise samedi, à Dublin.

Photo prise samedi, à Dublin.

Tag(s) : #irlande, #etats d'ame, #aupairing

Partager cet article

Repost 0