MY AUPAIR'S LIFE : I MIND LITTLE DEVILS

HELLO EL PUEBLO.

Ma vie d'aupair redevient un peu plus palpitante car, ça fait une semaine que mes petits Irish boys se sont transformés en petits méchants diablotins. Bastards.

Lundi, je postais un article sur le comportement de mes kids. Tu te souviens, ils s'insultaient sans scrupules et sans macher leurs mots. Si bien que moi j'ai puni tout le monde et... Les parents en ont fait de même le soir. Lundi, on était tous en mode VENER si tu vois ce que je veux dire.

Mardi, new day, new story. EUH NAN en fait, même bordélum. Sauf que Jack, le grand de 12 ans, avait Hockey du coup, ils se sont fightés mais moins que la veille.

Mercredi, de vrais p'tits cons. Si si je peux le dire. Pour avoir gardé plus d'une vingtaine d'enfants depuis 2005, j'arrive à classer les enfants par paliers, et eux, mercredi, ils étaient dans la case "P'tits cons".

DEJA, le matin, je les entends hurler depuis ma chambre, alors que je me brosse les dents et que les parents sont partis. S'ils pouvaient s'insulter en allemand, ils le feraient, j'en suis sûre. Bref, tout y passe : Get the Fùùck off et compagnie. Agréable réveil, n'est-ce pas ? Je descends, blasée, mais suffisamment vite pour débarquer dans la pièce en hurlant à tout le monde que ZUT DE MINCE CA SUFFFFFFIIIIIIIT. Et aussi pour leur dire que je ne leur donnerai pas leur argent aujourd'hui >_<. En fait la mum me donne 2€ le mercredi, à partager équitablement entre les deux, afin qu'ils aient bonbons ou cannette après ou avant le Tennis. Oui, ils ont tennis l'aprèm, tu l'as deviné! Donc bon, là ils ne sont pas trop contents mais rin na fout' quand même.

Il faut aussi que tu saches que Jack, descend dans la cuisine à 7h50 et qu'on doit partir à 8h00. TOUS LES MATINS. Et moi, j'en ai marre de lui répéter de se dépêcher et de partir à 8h10. Car Mark et sa voisine, que je prends en chemin, mettent entre 20 et 25 minutes pour se rendre à l'école -j'en mets 15', seule-. Du coup, ça m'a pris, j'ai dit à Jack de se grouiller à 7h59. I'M DOING MY BEST qu'il me répond l'effronté. Il finisait des devoirs qu'il n'avait pas fait la veille. Et bien sûr, il rangeait ses affaires suuuupppeeeerrrr leeeeeeenteeeeeemeeeeent. Je lui ai clairement dit d'accélérer la cadence parce que moi, je partais à 8h. Bref, je l'ai foutu à la porte, ventre vide. Oui oui, il n'a pas pris son breakfast avant d'aller à l'école, jugeant important de finir ses devoirs. Je l'ai engueulé comme pas possible. Il n'avait pas préparé son lunch non plus (il n'y a pas de cantine en milieu scolaire ici, chacun apporte donc son lunch). Bon, moi je me suis sentie coupable évidemment mais j'ai rien laissé paraitre.

Je reviens les chercher de l'école à 14h10 (oui, en Irlande, ils ont des fins de cours chelous). Mark, comme d'hab "Do you have my money?". Yes I do mais vous ne l'aurez qu'après le tennis, si vous vous êtes bien comporté. Car je ne te l'ai pas encore dit, mais avant le tennis, je passe une heure avec Mark et Jack (ils font leur devoirs), puis quand Mark va jouer, je reste une heure avec Jack et je lui fais une heure de français. Sauf que j'ai à peine fini ma phrase qu'ils s'insultent déjà, et Mark en vient aux mains -enfin, à la raquette-. Jack, ne veut pas se faire victimiser alors il utilise sa force de 12 ans pour mettre une petite tarjette sympa à son bro'.
Blasée que je suis -encore- (car ça arrive souvent alors bon, je m'habitue), je leur dis que je garde les 2€, qu'ils n'auront rien. J'attends, en silence, qu'ils aient fini de se taper dessus et puis on y va.

Ils font leur devoir avec plus ou moins de motivation, l'heure de français se déroule sans problème majeur.

Mark me demande, après son cours de tennis si je peux lui donner son euro. Je lui réponds par la négative et lui explique pourquoi. Bon, il éclate en sanglots et m'insulte de tous les noms. Je m'en fiche, j'le prends pas personnellement, je sais qu'il ne le pense pas, il s'emporte très souvent. Il ne me parle plus jusqu'au lendemain.

Le soir, je le bbs, alors il n'est pas très content. Quand la mère rentre, je lui raconte la journée, elle est dépitée. Elle me dit que j'ai eu raison d'agir de la sorte et qu'elle aurait fait la même chose. Elle me dit aussi de garder confiance en moi, que je prends de bonnes décisions. Enfin, elle me dit que ce weekend elle et son mari vont parler à Jack, sérieusement, parce qu'on en a marre! TOUS !

MY AUPAIR'S LIFE : I MIND LITTLE DEVILS
Tag(s) : #enfants, #aupairing, #you piss me off

Partager cet article

Repost 0