"TU PARLES TROP BIEN ANGLAIS, J'AIMERAIS BIEN AVOIR TA VIE"

Véridique, on m'a déjà sorti cette phrase !

Alors aujourd'hui, je voudrais répondre à cette phrase. Parce que les gens croient que je suis née bilingue, et que j'ai jamais bossé mon anglais pour en arriver à ce niveau.

Je dis STOP à tout ça ok !

En CP, j'ai commencé l'anglais, à raison d'une heure le vendredi matin, avec Françoise, la prof d'anglais du primaire. AAAAAHHHH Mais c'est pour ça que tu parles super bien alors! Et bah non, connard. Ouais je suis impolie. Rien n'est acquis. J'ai bien appris mes cours tout le primaire si bien qu'arrivée en fin de CM2, je savais me présenter, parler de ma famille, de mes goûts.

Dès le début, j'ai accroché avec la langue. Ouais, forcément, si t'aimes, t'es doué, moi j'aimais pas et je suis nulle. Euh, not really. Bah en fait, j'adorais l'SVT et la Chimie mais j'ai jamais décollé. Pourtant je bossais. C'est juste que pour moi, l'anglais est une langue logique. Tu devais avoir des super notes en plus! T'as eu combien au BAC ??!! Moi j'ai eu 9 putain. Et bien non, je n'avais pas des super notes de la 5e à la Term. En 6e, j'avais 16 de moyenne. Mais ensuite, j'avais entre 12 et 13. Jamais plus. Au BAC (ES) j'ai eu 11 ou 12 je crois. J'étais pas une ouff comme tu peux le remarquer. Ensuite, en Post BAC, les 3 premiers semestres j'avais 11-13 de moyenne et le dernier semaine j'ai eu 15 de moyenne, la meilleure de ma classe. D'ailleurs, durant ces deux années, j'étais dans le groupe B d'anglais, donc pas de quoi s'affoler non plus (de A à D, A étant le meilleur). J'enviais terriblement le groupe A, je les trouvais doués, fluents etc. Moi par contre, en points forts je dirais que j'avais de bonnes bases en grammaire, conjugaisons (qui pour moi sont quasi-inexistantes en anglais!!) et un peu de vocabulaire.

J'ai pourtant toujours détesté les cours d'anglais de la 6e jusqu'au BAC et même encore en Post BAC je pense. C'était rébarbatif, sans intérêt, toujours à parler de choses futiles même si dans le supérieur, j'ai appris énormément de vocabulaire pro et technique.

"TU PARLES TROP BIEN ANGLAIS, J'AIMERAIS BIEN AVOIR TA VIE"

Mais quand t'es arrivée en Irlande, tu devais quand même super bien parler, non ? Tu parlais déjà comme ça ? Sincèrement, je n'en sais rien, je n'ai pas trop de souvenirs. La mother des cognos m'a dit que j'avais un bon niveau. Mais je n'en sais pas plus. Je me souviens qu'au début, regarder la TV en anglais, ça me faisait chier, fallait que je me concentre pas mal. Il en va de même pour raconter des histoires aux enfants ou même un livre.

Moi j'essaie vraiment de parler anglais mais j'y arrive pas. T'as trop de chance! T'as pris des cours ici ? Déjà, arrêtes de me parler en français, et mets-toi à penser en anglais! Pendant un an et demi, j'ai fait le choix de ne jamais rencontrer de français. Je voulais une immersion totale. J'ai pensé que prendre des cours seraient inutile, car je n'avais pas le choix, si je voulais me faire comprendre, il fallait que je parle anglais, TOUS LES JOURS! Ce n'est qu'après avoir changer de famille, en août, que ça me dérangeait moins de parler français étant donné que j'estimais que mon niveau d'anglais était suffisamment bon pour me permettre une petite soirée française par semaine. Quand je regardais la TV ou un film, je mettais toujours les sous-titres anglais, même si je comprenais les dialogues. Je voulais "voir" ce que j'entendais. J'ai par ailleurs, créé une liste de vocabulaire dans mon téléphone : chaque mot que je veux retenir ou bien chercher dans le dico est noté dans mon portable.

Et tu penses avoir fait des progrès depuis que t'es là ? Aujourd'hui, avec le recul, je dirais que oui. J'ai bien entendu pris confiance en moi. Même si je n'ai jamais eu peur de parler. Parce que je pense qu'il est primordial de se dire que la personne à qui tu vas t'adresser en anglais, SAIT que l'anglais n'est pas ta langue maternelle. Elle sera indulgente envers toi. Elle ne se moquera pas. Et puis aussi, j'ai toujours demandé à se qu'on me reprenne pour mes fautes. Et ça, c'est le top ! Aujourd'hui, mon accent est excellent (je ne me lance pas de fleurs, c'est la vérité, j'entends tellement de compliments là-dessus que je finis par le croire) car 1) entendre parler anglais tout le temps te fait prendre inconsciemment les traits principaux de l'accentuation, 2) j'ai toujours essayer de reproduire les sonorités chez moi (répliques de film etc) et 3) j'ai une bonne oreille. --> AH mais c'est pour ça aussi. Mais encore une fois, ça ne fait pas tout. Et puis pour conclure sur cette partie, j'ai aussi appris beaucoup de vocabulaire sur place. C'est simple : les premiers mois, je pense que j'apprenais trois mots par semaine. Aujourd'hui c'est même pas un par mois.

"TU PARLES TROP BIEN ANGLAIS, J'AIMERAIS BIEN AVOIR TA VIE"

En résumé, l'anglais ne m'est pas tombé dessus. J'ai bossé ma grammaire tout au long de mes études. Ça a d'ailleurs été un atout pour moi en arrivant ici, comme ça j'ai pu me concentrer sur la prononciation et l'acquisition de vocabulaire. Je me considère aujourd'hui comme bilingue mais je sais que je ne connais pas tout. Je veux encore aller plus loin dans l'apprentissage de cette langue. Je veux la maîtriser à la perfection. Je sais que c'est impossible, il n'y a qu'à voir en français.
Par cet article, je voulais simplement vous montrer que si aujourd'hui, je parle bien anglais, c'est grâce à mon travail uniquement. Tout le monde peut y arriver. Cela prendra plus ou moins de temps, la motivation y est pour beaucoup aussi. Depuis mes six ans, je veux parler anglais dans la vie de tous les jours. Aujourd'hui j'ai atteint mon objectif, 16 ans après ma première leçon d'anglais. Ca aura été un parcours laborieux et long, mais je suis fière du résultat.

Tag(s) : #you piss me off, #etats d'ame, #irlande, #reactions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :