Avec frenchy, on passe du bon temps ensemble. On aime nos matinées "lazy" et nos soirées papouilles et massages.

Mais l'autre jour, je me suis énervée après lui, la première fois depuis un bon bout de temps. Pour que tu comprennes, je rembobine.

Un mercredi matin, j'avais une copine qui devait passer à l'appart, pour qu'on boive un thé et mange un home-made gâteau au chocolat. Quand nos kids étaient encore à l'école le matin, on faisait ça de temps en temps. J'avais prévenu frenchy deux jours avant. Donc, mercredi matin, après avoir marcher 40 minutes pour déposer les gamins à l'école, après une heure de muscu et 35 mins de marche pour arriver à l'appart, j'étais un peu KO (et aussi un peu puante). J'entre dans l'appart et je vois qu'il est en bordel. La vaisselle de la veille est toujours sur l'égouttoir (je pensais qu'il y avait 3 jours...), les papiers importants ne sont pas rangées dans le "classeur papiers importants", il y a encore du riz sur la table, des miettes un peu partout au sol et sur le comptoir où y'a le micro-ondes et mes produits de beauté (oui, l'appart est petit, et on n'a rien pour stocker dans la sdb), mon basilic est en souffrance, le lit n'est pas fait et sur la table où on a la TV et la Play, je ne te raconte pas le bordel.
Du coup je suis énervée car il est 10H50, et ma copine arrive à 11H30 ! (Et aussi parce que j'avais envie de me relaxer après mes activités matinales). Doucha (+ shampoing...), pas le temps de me maquiller, aller hop hop hop on se dépêche, ménage et rangement... Pendant 20 minutes. Après tout ça, je transpire comme un boudin, comme avant que je prenne ma douche. Ma copine arrive au milieu de mon 2e œil au mascara.

Le soir, remontée, je fais clairement la tête à frenchy. "Mais j'avais rangé pourtant". Euh, j'ai pris des photos avant/après... Je te les envoie ? Il me dit que pas la peine, il a vraiment vu la différence en rentrant, et qu'il est désolé, qu'il fera plus attention la prochaine fois. Un peu sèche, je lui dis que c'était la dernière fois que ma copine viendrait, car elle partirait d'Irlande, quelques jours plus tard.

Samedi soir, je sors avec mes copines, pour notre dernière soirée dansante (au pub quoi). J'essaie un milliard de vêtements... Pour au final, revenir sur la 1e tenue essayée. Je laisse tout en vrac car j'avoue, j'ai eu la flemme de ranger, et je demande à frenchy s'il pourra ranger. Je rentre dans la nuit, et c'est pas ranger. Le lendemain non plus. La semaine d'après, non plus. Je ne m'énerve pas. Je ne fais aucune remarque.

Et puis, je demande à frenchy si on peut ranger l'appart à fond car c'est un peu cracra. Alors je m'attaque à la cuisine et la sdb et lui me lance la remarque "toutes tes affaires à plier...". Je lui présente mes excuses pour ça mais lui rappelle que si on le fait à deux, ce rangement, ça va plus vite. une autre petite réflexion du style "j'ai la flemme de le faire maintenant". Je lui rappelle que ça fait une semaine que c'est comme ça. Il me dit qu'il n'a pas eu le temps de s'en occuper cette semaine. Je suis toujours calme et remarque simplement "tu n'as que deux lessives à faire par semaine donc tu as du temps. Dis simplement que tu n'as pas pris le temps de t'en occuper.". Je m'étonne par mon calme. Et puis... Parce que ça petite réflexion ou son soufflement m'a agacée, je suis sortie de mes gonds.

"Tu vois, le genre de réflexion que tu fais, ça n'apporte rien de bon. Je fais des choses qui t'agacent, et bien toi aussi tu en fais qui m'agacent. Mais je ne te le dis pas, parce que ça ne va apporter que du conflit. Quand je rentre le vendredi et que je vois que la vaisselle est toujours sur l'égouttoir, que le lit n'est jamais aéré ou fait, que je vois que tu ne nettoies jamais la table et qu'il y a ton caleçon par terre avec tes chaussettes... Je ne te le dis pas systématiquement, je prends sur moi, et fais en sorte que le quotidien ne nous bouffe pas. On vit à deux maintenant, ce n'est plus chacun pour soi. Tu vois qu'un truc traine, tu ranges, que ce soit à toi, ou à moi. On est une équipe.".

Bon, j'étais super en colère. Je lui ai clairement fait la tête et j'étais déçue qu'il se comporte de la sorte en fait, à souffler etc. Surtout qu'en plus, je lui ai déjà dit, en semaine, quand je ne suis pas là, il s'organise comme il veut, mais le vendredi, quand je rentre, je veux que ce soit propre et rangé.
Il ne lui reste plus que deux semaines de "célibataire". Après, ce sera une autre affaire.

Mais je voulais quand même dire, dans cet article, que je m'étonne. Je ne pensais pas que je prendrais tout plus légèrement. Tu sais, que je ne m'énerve pas parce que si n'est pas fait ou ça pas rangé. Je pense que vivre dans des familles, depuis plus de 2 ans et demi, m'aura faite grandir énormément. Je me surprends tellement à ne pas mettre autant de pression qu'avant j'en mettais. Du genre, si frenchy casse un verre, il va me regarder tout stressé "stp chu désolé me punis paaaaas" (il ne parle pas comme ça en vrai, je précise), et bah je vais simplement dire "c'est pas grave, ça arrive à tout le monde. Je me rends compte que j'ai été élevé au milieu de tensions, qu'on nous mettait tellement la pression à la maison, qu'il fallait être parfaite... Qu'au final, j'étais tout le temps stressée et anxieuse de mal faire. Aujourd'hui, je vis vachement mieux, en me disant que relâcher la pression, me permet de vivre une vie meilleure.

# 3 Flat : LA VIE DE COUPLE - 2
Tag(s) : #flat, #couple

Partager cet article

Repost 0