Comment conclure un peu plus de deux ans et demi d'aupairing ? La tâche est quelque peu délicate, surtout dans mon cas.

Je vais, dans cette troisième partie, vous résumer ce que j'appelle l'An III de mon aupairing : 06 Août 2013 - 18 Juillet 2014.

MY AUPAIR'S LIFE : LE BILAN - 3

J'attaque ce deuxième aupairing pleine d'espérance et d'attentes. Je me dis que je suis chanceuse d'être tombée dans cette NF. La proximité avec tout, le peu d'heures travaillées, le salaire, les parents. Ca devrait bien se passer, le petit Mark, je vais réussir à le "dresser", ça va passer vite. Après tout, je ne reste que jusque Juillet 2014.

Les jours passent et se ressemblent, malheureusement. C'est sûr, je ne fais pas grand chose de mes journée, j'ai du temps pour moi. C'est appréciable même si j'aimerai bien pouvoir faire des activités avec les garçons... Le seul regret que j'ai avec cette NF c'est ça : ne pas interagir avec les enfants.

J'arrive à "tenir" Mark, malgré ses crises. Je m'emporte pas mal, peu avant les vacances de Noël, car il m'insulte et me tape. Mais tout ça tu le sais déjà, car tu m'as lue. Mais sinon c'est pas grave, je ne t'en veux pas. En tout cas, je peux te dire que j'ai vu la peur dans les yeux de Mark... Mais après ça, il s'est mieux comporté. Niveau social, il ne voit plus ses amis après l'école. Il est devenu complètement accro à son iPad, regardant des vidéos sur Youtube de 15h à 21h. Je le plains... Mais quand il pète un câble, sans aucune raison, je le menace avec des légumes! Il les déteste alors en temps normal, je m'arrange pour ne jamais lui en donner (sinon c'est un vrai enfer, et comme c'est pas mon mioche, je m'en fiche un peu). Il suffit que je mette des oignons sur la table en bas, pour qu'il comprennent que ça ne rigole plus! Et cette technique marche trop bien!!

Jack, a complètement changé, quasiment du jour au lendemain, en Novembre. Il a eu 12 ans, alors maintenant tout est permis. Enfin ça c'est ce qu'il a cru. Moi je l'ai bien remis en place. Et clairement, maintenant, il sait. S'il m'adresse la parole comme un ptit c*n, je l'envoie passer l'aspirateur dans sa chambre, dans la salle de jeu ou bien dans les escaliers. En combo, il peut aussi sortir les poubelles ou bien préparer la lunchbox de Mark (y compris la nettoyer, et elle est trop crades!). La mum m'a dit que je faisais bien de lui donner des tâches à faire. Du coup, je ne m'énèrve presque plus. Je rappelle simplement qu'il y a toujours des tâches à faire dans une maison.

Les parents vont divorcer comme tu le sais aussi. Donc officiellement, ça ne change rien, vu que la mère bosse toujours à l'étranger 4 jours par semaine, et que je suis seule avec le dad. Sauf qu'en fait, il a clairement abusé de la situation. Il s'est mis à rentrer plus tard que d'habitude, sans même me prévenir (au lieu d'être à la maison à 17h10, il ne rentrait pas avant 18h30 et le plus tard que j'ai eu c'est 19h45...). Il s'est mis à aller dans ma chambre encore plus souvent qu'avant, allant même jusqu'à prendre une douche dans ma sdb, laissant ses poils noirs, bouclés, dans ma douche, sans même rincer. Aussi, il a nettoyé mes WC entre une et deux fois par semaine (???? Je suis loin d'être dégueux, allez demander à frenchy comment j'entretiens la sdb ! Je ne le laisse même pas faire, je préfère quand c'est moi ! Et demandez aussi à mes copines, elles savent que je suis assez maniaque.... -j'en ferai un article!). Aussi, un soir je rentre et je vois que mon lit est débordé... J'en ai parlé à la mère mais elle m'a dit que John avait aspiré ma chambre. Je veux bien la croire, vu que tous les meubles avaient bougés (la moquette ne ment pas), mais je ne comprends toujours pas comment mes draps se sont retrouvés défaits (d'ailleurs j'ai appris le mot "border" en anglais, suite à cette histoire).

En bref, je suis ravie de partir. Je ne regrette pas du tout d'être venue bosser ici. Ca ne m'aura pas apporté grand chose en termes d'humain ni d'expérience professionnelle mais j'aurais eu le temps de découvrir Dublin et ses environs. Tout comme la culture irlandaise, la vraie, grâce à la proximité avec le centre.

La mum est une personne des plus adorables. Elle ne va pas me manquer au sens fort, mais nos discussions vont me manquer. Les sept derniers mois, je ne l'aurais vue que les vendredi, et Dieu sait qu'on parlait! Quand elle me disait que j'avais fini "expression pour dire, dans le jargon aupair, que tu es OFF, t'as journée de travaille s'achève), on papotait pendant 30 à 40 minutes. Une femme franche et honnête, très émotive mais qui le cache sous une carapace de femme d'affaires "busy busy". Généreuse, elle a même autorisé frenchy à venir garder les enfants avec moi. Adorable je te dis. Avec frenchy, on compte l'inviter à l'appart.

Le bilan à proprement parlé, au prochain article.

Tag(s) : #aupairing

Partager cet article

Repost 0