Bon les poulettes, n'allez pas croire que je vous oublie !

Manque de bol, à chaque fois que je me dis que tel jour je vais écrire un article, je tombe malade ou alors je pars en vacances.

Bon bouge pas, je t'explique.


Bah en fait, un matin d'aout, je me réveille quasi en sursaut car j'ai très mal au dos. J'ai comme un point sous l’omoplate droit. Je prends une douche bien chaude et me baisse pour prendre le savon (student life, love it) et BAM je me retrouve avec une douleur qui te fait penser à rédiger ton testament (bon; j'exagère un peu, cette douleur je l'ai ressentie quand j'ai fait mes crises de coliques néphrétiques...). Pour la faire courte : dos bloqué pendant 10 jours. Je ne pouvais pas m'asseoir, rester debout, me pencher, prendre de grandes inspirations, me moucher, éternuer, rire ni même dormir (je dors à plat ventre, avec la jambe pliée, genou collé contre ma poitrine -chelou la meuf hein-).
Bref, j'ai pas été voir de médecin pour des raisons qui me sont propres, alors j'ai glandé en me reposant dans la mesure du possible, a appliquer chaud puis froid en boucle, et en prenant de ibuprofène (mais avec modération, je déteste prendre des médicaments). Sachant que le chaud/froid me faisait beaucoup de bien.

Après ces 10 jours sympatoches, frenchy et moi on est parti en vacances. On voulait le soleil et compagnie, pour une semaine, ainsi que parler français ou anglais. Sauf que tu fais vite le tour : en Espagne, on parle pas anglais (ose me dire que j'ai tord et je te coupe la langue - il y a deux ans, on a loué une voiture chez Hertz a Atocha la gare principale de Madrid. On a eu un soucis de contravention (la perversion du panneau tout petit caché par des arbres GRR) et une rayure sur la voiture (mais si frenchy, tu conduis super bien), toujours est-il que le mec ne parlait pas un mot d'anglais et qu'on a lutté pour tout lui expliqué en espagnol "ou plutôt en spanglish scolaire très basique en mode ça fait 4 ans qu'on n'a pas parlé".) Bref, on ne parle pas italien, grec ou que sais-je, donc.... Danemark ! AR pas chers du tout mais hotel hors de prix. On cherche partout et puis on se dit : Donegal. On était prets à se faire tout le périple pour y aller (les joies d'habiter dans un tout petit pays, et où il n'existe qu'une route depuis Dublin pour y aller), sauf que AUCUN logement NI dans la "ville" NI aux alentours. Donc on se dit qu'on va aller en Ecosse (le UK c'est vraiment pas cher depuis l'Irlande) sauf que finalement, on s'est dit, qu'on allait économiser vu que notre anniversaire approchait.

LE POURQUOI DU COMMENT DE MON ABSENCE PRESENTE

DONC (40 lignes plus tard), on est allé à Belfast (chez "les autres", chez l'ennemi, je sais). Vacances pas chères vu qu'on habite à côté (t'ai-je déjà dis qu'on habitait sur une toute petite île ? - oui l'Irlande, c'est bien tu suis) et aussi parce que j'y suis allée 3 fois en 2 ans et demi donc je m'y connais vois-tu et aussi J'ADORE CETTE VILLE. Bon je suis tombée malade du bidon mais bon, on a bien profité, ça nous avait manqué de nous retrouver tous les deux.

Ensuite, j'ai cherché du boulot (je t'en fais un article SUPER bientôt).
Ensuite, j'ai trouvé du boulot (je t'en fait un article SUPER bientôt).

Et ensuite j'ai commencé à bosser, j'ai dû m'habituer à ce grand changement de rythme et là je viens de tomber malade !

Donc aujourd'hui je reste à la maison vu que depuis jeudi soir je suis malade et que ça ne passe pas. Je suis extrêmement fatiguée car je ne dors que 4h par nuits depuis vendredi soir (contre 10h habituellement....). Ca avait commencé à aller mieux et puis frenchy a chopé ce que j'avais. Du coup, hier il est resté à la maison. J'étais super inquiete lundi soir car il a eu de la fievre depuis le debut de l'aprem au boulot, et le soir à 10h il était toujours aussi chaud. J'avais très peur qu'il se déshydrate, qu'il ne veuille pas manger (on a chopé un truc qui nous empeche d'avaler, meme notre propre salive!).... Bref, une vraie mère poule que j'étais, je me suis occupée de lui toute la soirée, et dans la nuit, à lui apporter toutes les 15 minutes un gant froid sur le front, à lui donner de l'eau grace à une paille dans un verre, m'assurer de mettre du froid sur les parties les plus chaudes de sont corps, lui donner des médicaments (il n'aime pas en prendre non plus, mais je ne rigole pas avec la fièvre...)... Bref, j'ai tout fait pour qu'il se sente au mieux. Et ce matin, ça allait mieux, il est parti travailler. Du coup, j'ai pas réussi à me soigner et je suis malade. J'ai quand même la foi d'écrire, ça me manque beaucoup. Ca me fait bizarre de ne pas être à la maternelle aujourd'hui, les petits me manquent....

Mais sinon ça va! (mon dieu que l'article en IMMENSE.... Gloire à toi si tu as tout lu !)

Tag(s) : #you piss me off

Partager cet article

Repost 0