HOLIDAYS ARE OVER

Bon bah voilà, je redoutais d'écrire cet article depuis le dimanche 8 avril 2012. Maintenant, je n'ai plus le choix, il le faut.

Que s'est-il passé ce jour là ?

Je revenais de France et j'ai appris la grossesse de la mum.


"Ca fait trois mois que je suis enceinte".


Trois mois qu'elle est enceinte et trois mois et demi que je suis là ! La classe quoi !

Bon bref, passons. Je te mentirais si je te disais que :

  • je m'y suis préparée

  • je n'y ai pensé que très peu

  • je n'ai pas essayé de trouver une façon "sympa" de lui demander une augmentation de salaire

  • j'ai toujours trouvé le sommeil rapidement


Bon okay, c'est tout sauf crédible.
Oui non parce que Madame la Mum a décidé, sans m'en avertir, de copuler pour me faire un ptit dans le dos.
La moindre des choses aurait été de me dire, lors des "entretiens" avant que je dise "oui" à sa famille, qu'elle prévoyait peut-être d'avoir un autre morveux. Dans ce cas, je n'aurais pas signé pour cette famille.


Par ailleurs, elle m'a bien précisé "oh et l'arrivée du nouveau bébé ne changera rien pour toi". Ce qui veut donc dire, pas d'augmentation de salaire on est d'accord ?! Non parce que bon, je vais devoir me la taper six mois minimum at home, sachant que le congé maternité peut aller jusque huit mois... (...................................................) (je m'étouffais, pardon). Je vais devoir également "supporter" plus de bruit qu'il n'y en a actuellement, ce qui est juste déjà incroyable.

Et le pire de tout (même si je trouve déjà tout cela horrible), c'est que je vais devoir dire bye-bye à mes habitudes quotidiennes, à ma relationship avec les kids, aux bonnes manières que je leur ai inculqué durant neuf mois. Car oui, avec moi, les kids sont élevés, et bien. Ils sont polis, ils ont de bonnes manières à table, ils ne sont pas capricieux. Ce que tu dois bien comprendre c'est que lorsque les parents sont à la maison, et que je suis dans la même pièce qu'eux, les gamins sont insupportables, même mes copines mamans, avec qui je parle lors des playdates avec leurs enfants, me le disent "ils sont radicalement différents avec les parents !!!! C'est impressionnant comme ils sont sages avec toi !". Bref. (Le père m'appelle Super Nanny des fois, c'est vous dire !)

Et puis aussi, demain, c'est la rentrée des classes pour le ptit kid de 2 ans et demi. Il ira à la maternelle les mardis et jeudis matins. Moi qui rêvais de ce moment là depuis janvier, me dire que 2 matinées par semaine j'allais pouvoir avoir le calme à la maison et retourner me coucher.... Bah c'est râpé, la mother étant à la maison. Je le vois venir gros comme une maison qu'elle va me demander de "juste faire le biberon" et de "juste étendre la lessive" durant mes moments. Du coup, j'ai décidé de me barrer de la maison, d'aller faire du vélo, même sous la pluie. Car non, je refuse de faire quoique ce soit concernant le bébé, dans la mesure où je ne serai pas payée pour.
Avant de venir en Irlande, j'avais demandé à la mum de faire un contrat pour mettre au clair mon job. Si je dois faire quelque chose de différent, dorénavant, je lui dirai que ce n'est pas écrit dans mon contrat. Que je veux bien le faire moyennant quoi j'attends plus sur mon salaire. Et si elle refuse, et bien je lui dirai que je ne veux pas le faire.

De toute façon, tout ça, je ne le ferai pas au début. La première semaine après son accouchement, le father sera à la maison. Donc bon, ce sera une semaine pour s'habituer au bébé. Puis après ça, je vais faire une semaine d'observation et à la troisième semaine, j'aviserai, s'il le faut. Toutes mes copines mamans m'ont dit que c'était abusé la façon dont ils ont été et sont avec moi. De toute façon, j'ai compris un truc : ne fais jamais rien gratuitement. Je sais que déjà, être aupair, c'est pas une position facile. J'ai toujours fait les choses à fond dans cette maison mais je n'ai jamais fait plus que ce qu'il m'était demandé. Je reste une demie heure à une heure avec la mum et les kids quand elle rentre du boulot mais juste parce que j'en ai envie. Mais je ne sors pas les poubelles ou passe l'aspi. Non non non, ce n'est pas écrit dans mon contrat, je ne veux pas qu'ils s'habituent à ça. Et en en parlant à mes potes aupair, et bah figures-toi qu'on fonctionne toutes pareilles ! Il y en a une qui voulait arrêter le ménage "facultatif" mais qui savait pas comment le dire à la famille. Tu vois un peu le problème ?

Tout ça pour dire que :

  • la venue du bébé ne m'enchante toujours pas

  • je compte lui parler salaire

  • si elle refuse de me filer plus, je quitte la famille

  • j'ai fouillé toute la maison, et je ne sais toujours pas si ce sera une monstre ou un monstre (elle a lavé les vêtements et y'avait du bleu et du rose, et elle m'a dit qu'elle n'avait pas de jumeaux..........)

Tag(s) : #changement, #aupairing, #you piss me off

Partager cet article

Repost 0