Depuis Septembre 2013, toutes les semaines, je donne des cours de français. J'adore ça, même si au départ, rien ne laissait présager que le le ferai.

Tout commença lorsque que la mum2 (la super gentille), me demanda si ça m’intéressait, de préparer Jack à la rentrée prochaine. J'ai dit oui, sans être capable de pouvoir yarriver.

Et puis j'ai décrété que j'ai toujours été douée à enseigner au autres (en danse et en anglais entre autres) alors que c'était une occasion à saisir.

Chaque semaine, je faisais une heure avec lui. Globalement on s'est bien amusé, même s'il disait détester le français. Il était pourtant brillant, fast learner, il retenait tout à une vitesse impressionnante. Sa prononciation était plutôt bonne même s'il s’emmêlait les pinceaux avec l'irlandais. Erreur classique : pour dire QUATRE, il disait CATIN car en Irlandais c'est CEATHAIR (ca-her avec un grand "h" inspiré en plein milieu, à l'anglaise). Quant il lui arrivait de ne plus être attentif, je coupais mon chrono. Il savait que c'était pas bon signe. La plupart du temps, je lui donnais des verbes à conjuguer, histoire de le calmer. Sauf que j'ai découvert que compter était son point faible. Une fois, il était tellement dissipé, que je l'ai fait compter de 0 à 200. Après ça, il était attentif. Une autre fois, je lui ai donné la phrase suivante à écrire 50 fois : "je dois écouter pendant le cours de français". Une fois terminé, il a dû me dire mot pour mot ce qu'il a écrit ainsi que m'en donner sa traduction.

Mise à part tout ça, ça aura été une belle année ensemble. Il était capable de compter en avant et en arrière jusqu'au milliards. Il maitrisait les saisons, les noms de sport, les mois, les jours de la semaine et les couleurs. Il était capable de se présenter, de décrire le drapeau irlandais.

Je lui avais fait apprendre un petit paragraphe par coeur, histoire de lui faire gagner du temps pour l'an prochain, et ça donnait ça :

Je m'appelle Jacques XXXX (il adore l'ortographe à la française de son prénom). J'ai douze ans. Je suis né le XX XXXXX 2002. J'habite à XXX. Je suis irlandais.
J'ai un frère qui s'appelle Marc XXXX. Il a neuf ans.
J'ai un père qui s'appelle XXXX et une mère qui s'appelle XXXX.
J'aime jouer au rugby, manger du poulet et faire du hockey. Je déteste le français et apprendre à nager.
Le lundi je reste à la maison.
Le mardi je joue au hockey.
Le mercredi je joue au tennis.
Le mercredi j'apprends le français.
Le mercredi je vais aux Scouts.
Le jeudi je joue au rugby.
L
e vendredi je nage / j'apprends à nager (pour se souvenir du verbe nager, il utilisait le mot "n*ger" -no comment.... -je lui ai quand meme dit d’arrêter de le dire à voix haute....-
Et ainsi de suite.... Une bonne façon d'apprendre les jours de la semaines selon moi.
La mum2, bilingue français, en était ravie !

JE DONNE DES COURS DE FRANCAIS

Et aujourd'hui, je n'aide plus Jack mais M. Sa femme a posté un message sur le groupe des expats français à Dublin (Fb) pour demander à une âme charitable d'enseigner le français à son mari hollandais, car ils attendent un bébé et elle n'est pas patiente.
J'ai fait un entretien chez eux et ça a trop collé.

Du coup je vois M. chez lui deux soirs par semaine. J'aime beaucoup lui faire apprendre le français mais c'est assez difficile car il a déjà quelques bases mais doit être capable de parler correctement d'ici décembre. Du coup je me mets un peu la pression, j'ai découvert de bons sites pour s'entrainer etc. J'ai aussi un super livre pour bien lui expliquer la grammaire -je m'auto felicite d'avoir écouter mes cours de grammaire au primaire, ça me sert tellement!-.
Et on rigole pas mal. C'est agréable. J'ai pour principe de ne jamais rigoler à leurs mots prononcés car ils (mes étudiants) découvrent les sonorités françaises, qui sont la plupart du temps, nouvelles pour eux. Sauf que je préviens, si je rigole, c'est pas pour me moquer, c'est que 1) ça me surprend et 2) c'est vraiment drôle.

Et là, je dois te dire que le hollandais est une langue assez complexe au niveau de la prononciation. Je ne peux pas t'expliquer avec précision mais pour faire simple, "chaise", il va dire "chiasse". La première fois qu'il m'a dit ça, j'ai pouffé de rire, tout en lui expliquant. Du coup, il sourit toujours lorsqu'il utilise un mot avec "ch" parce qu'il n'arrive pas à le dire correctement. Comme "chez", ça devient "chié".
Ah et j'oubliais. Il faut non seulement être douée en grammaire française, mais également en grammaire anglaise ! Car je dispense mes leçons tout en anglais vu que c'est notre langue commune. Heureusement que je suis douée en anglais, sinon j'aurais du mal a traduire toutes les nuances de la langue, sans parler de la concordance des temps...


On s'marre bien comme tu le vois.
Et j'aime beaucoup ça, travailler dans la détente.

Tag(s) : #Reporting for Duty Ma'am, #reactions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :